Le SIEP vous informe

SECHERESSE – SITUATION DE CRISE

Sécheresse et étiage - Crise

Message de la préfecture de Meurthe & Moselle

«  » » » » Le niveau des cours d’eau du département est au plus bas avec un assec de 50 % des débits de référence. Cet assèchement a un impact majeur sur la faune et la flore qu’ils abritent en provoquant un effondrement de la biodiversité pouvant mettre plusieurs années à se rétablir voire conduire à la disparition de certaines espèces autochtones.

En conséquence, compte tenu de la situation hydrologique du département, Arnaud COCHET, préfet de Meurthe-et-Moselle, a décidé de placer les zones « Moselle aval orne Nied et Seille » et « Moselle amont et Meurthe » en situation de crise.

Le préfet rappelle ainsi qu’il est absolument nécessaire qu’un effort collectif soit réalisé afin de préserver les capacités pour les enjeux prioritaires : l’alimentation en eau potable des populations, les usages en lien avec la santé, la salubrité publique, l’abreuvement des animaux, la préservation des fonctions biologiques des cours d’eau et la sécurité civile, et notamment la lutte contre les incendies.

Le préfet rappelle ainsi qu’il est absolument nécessaire qu’un effort collectif soit réalisé afin La zone « Meuse aval et Chiers » demeure quant à elle en alerte sécheresse renforcée

Détails des mesures de crise

Cette situation exceptionnelle doit amener chacun à interroger et limiter sa consommation d’eau à toutes les échelles de la société (activités économiques, de loisirs ou sociales). Nous devons accepter « temporairement » une baisse de certaines de nos exigences non essentielles (accepter des pelouses jaunies ou des plantes fanées, rouler avec des véhicules professionnels ou personnels moins propres, que les rues ou les places ne soient pas lavées à grandes eaux…) et de décaler certains travaux gourmands en eau programmés au pic de la crise (arrosage des chantiers, construction de piscine…).La multiplication des petits gestes du quotidien permet aussi des économies sur l’eau potable (seul 7 % de la consommation d’eau domestique sert à l’hydratation et à la préparation des repas) : ne faire tourner les machines à laver que lorsqu’elles sont pleines, éviter les bains, diminuer le temps sous la douche, fermer le robinet lorsqu’on n’utilise pas l’eau…C’est un effort important qui est demandé à tous, proportionnel à la situation exceptionnelle à laquelle nous faisons face. Nos habitudes doivent évoluer durablement même en dehors des périodes de crise afin de palier les conséquences de plus en plus visibles du changement climatique. L’eau est une ressource précieuse que chacun doit préserver à son niveau. » » » » » » » »

0